L’esprit absorbant, moteur de l’éveil

Chaque enfant, de la conception à six ans, est pourvu d’un esprit absorbant, un esprit qui lui permet d’intégrer sans effort la culture des siens (langage, coutumes, religion) avec plaisir, envie et vie. Non seulement il lui permet de s’adapter à la société dans laquelle il vit, mais il lui permet aussi de forger son identité propre.

L’esprit absorbe pour toujours

Ce que l’enfant absorbe devient partie de lui-même et ne pourra jamais se séparer de lui d’où le fait que l’enfant n’oublie jamais sa première langue. Ainsi tout ce que l’enfant aura acquis durant cette période le sera pour toujours.

L’esprit absorbant assimile en bloc tout ce qui s’offre à lui. Il absorbe à la fois le concret et l’abstrait et même ce que nous ressentons vis-à-vis de lui. Toutes ces impressions absorbées vont former un esprit ayant une conscience, des pensées, des souvenirs et des sentiments.

L’esprit absorbant absorbe instantanément et sans discrimination. En effet, l’enfant n’opère pas de choix, il absorbe aussi bien le positif que le négatif, les acquisitions se font de façon inconsciente. Tout ce que l’enfant absorbe lui permet de développer sa conscience.

L’enfant possède une sorte de guide intérieur

C’est à dire qu’il a son programme éducatif propre. En effet, chaque être est unique et mystérieux, notamment (mais pas seulement) parce que chaque être possède une mémoire double collectant des informations différentes. Il s’agit de la mémoire « atavique », souvenirs inconscients de ses ancêtres, et la mémoire « vive », lorsque les expériences propres à la personne laissent des traces dans son esprit et dans son corps.

Ce guide intérieur dirige une énergie de vie qui se manifeste par une grande attirance pour l’environnement, si forte qu’elle rappelle la puissance de l’amour. Cette attirance pour l’environnement pousse l’enfant à faire certaines expériences dans son environnement.

Les expériences vers lesquelles le guide intérieur dirige cette énergie de vie ont lieu pendant les périodes sensibles (cf p…). Ces interactions avec l’environnement permettent de développer les potentiels présents en l’enfant, en lien avec la psychée (la pensée, l’intelligence) et la motricité (mouvement, action, réalisation). Cette énergie de vie doit rester unie pour être au service de la vie, de l’ordre et de la construction sociale de l’enfant : l’intelligence doit être au service du mouvement et le mouvement au service de l’intelligence.

L’esprit absorbant se déploie en deux temps

De la conception à trois ans, puis de 3 ans à 6 ans.

Premier temps : au cours des premiers mois à partir de la conception, l’esprit absorbe inconsciemment, il accumule les impressions sans opérer de choix, s’imprégnant de tout. Vers 18 mois, l’enfant est attiré par les objets, une motivation intérieure le pousse vers certaines activités sans qu’il y ait de choix conscient. Vers deux ans, la conscience commence à émerger : l’enfant se construit à travers l’expérience du monde. Il métabolise l’environnement, il s’incarne, le corps et l’esprit se rejoignent.

Deuxième temps : vers les trois ans, l’esprit absorbe consciemment à travers le travail qu’il se donne : il opère un choix conscient.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :